bijoux-ligne "petits mondes"

Passez dans mes »Petits mondes »- création d’une ligne de bijoux : mon deuxième projet artistique de 2017

Je travaille depuis quelques temps sur la création d’une ligne de bijoux, suite à une demande. Je me suis saisie de cette occasion pour tenter de réaliser les bijoux que je ne trouve pas, et ceux que je voudrais…

Pour moi un bijou est un objet qui marque l’appartenance. L’appartenance à une famille, à un foyer, à un groupe social, à un groupe ethnique… J’ai tendance à penser que « ça sent le sapin », quand on m’offre un bijou, même utile (une montre).

C’est un objet d’apparat, et je ne pense pas que les corps soient magnifiés par les bijoux. Les corps sont beaux en soi, pour ce qu’ils expriment. Je crois qu’un bijou, comme le maquillage, pollue souvent ce que le corps exprime … en tous cas, c’est pour moi, porter un bijou c’est un peu ne pas se trouver assez belle…

C’est aussi du bazar dans mes tiroirs. De la colonisation dans mon espace intime. Pas très agréable.

Il y a cependant un aspect que j’adore. C’est la relation à l’intime. Au plaisir, contre sa peau. La dimension sensuelle…

L’autre aspect qui m’émeut est son côté secret. Ce petit écrin, et le velours, autour. Le tout petit paquet, et son nœud.

Et le petit monde, qu’une pierre, qu’une perle, vous livre.

J’ai donc commencé à travailler sur cela, et je crée en ce moment la ligne « petits mondes ». Je fais des mini œuvres d’art, qui seront présentées sur des petits supports, comme si elles étaient de grosses sculptures. Mes petits mondes sont maritimes, minéraux, humains, pulsionnels … ils prendront place sur la table de chevet, quand ils ne seront pas portés. Puis ils se glisseront dans une pochette, pour être promenés, et variés au gré des humeurs.

C’est un travail que j’adore. J’ai l’impression de faire entrer mon grand corps dans un trou de serrure, et d’arriver dans un nouveau pays. L’expérience physique, du passage du grand au tout petit est grisante, et m’habite, à chaque instant, en ce moment. J’ai l’impression d’être dans le livre de Murakami, 1Q84, et de passer dans l’autre monde … Vous voyez ??? Qu’en pensez vous ???

Je vais poster plus de photos sur facebook, au fil de mes mondes …

Je vais encore les cuire, deux fois, et faire un travail d’émaillage dessus, en mat, et en satiné …

La suite, donc, au prochain numéro … !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *