0658121783 (whatsapp) aurelia@missbaba.fr

Le Punk dessiné ce jour-là en a eu assez de cette période où on a l’impression que tous nos déplacements sont soumis à autorisation, et ce depuis un bout de temps, maintenant.

Assez de ce sentiment de culpabilité qui naissait juste quand il sortait faire quelque chose de banal, d’un lieu vide à un autre.

Assez d’avoir l’impression de braver des interdits phénoménaux, en se promenant seul en foret. 

 

Alors il a pensé à ses premiers émois politiques, et à ce slogan de l’époque. A cette petite main qu’il avait mise sur son blouson en jean. Que de temps parcouru, que d’eau coulée sous les ponts, pour un changement qu’on espérait rapide. 

En 2021, on mobilise ce même espoir au fond de nous, sans l’illusion de nos 15 ans. On a gardé l’espoir du changement, et avec le temps, peut-etre savons nous un peu mieux accepter que le temps nous échappe aussi. 

“Touche pas à ma valise”, est crié en soi parce qu’au fond on ne va pas se fâcher : l’ambiance est suffisamment explosive pour ne pas y contribuer par nos tensions.

“Touche pas à ma valise”, c’est une arme secrète de résistance silencieuse, et l’aveu d’une capacité secrète à voyager autrement. Voyager sans se déplacer : du voyage intérieur, celui sur lequel personne d’autre que vous n’a prise. Celui qui nous sauvera peut-être d’un monde parfois absurde. 

 Vous avez vu ? Sa valise est d’époque … ramenée d’un premier voyage aux USA à cette époque, une vraie valise de pionnier … en carton. Une valise de migration, et d’espoir. Une valise de changement. Dans la situation que nous vivons actuellement, c’est peut-etre de ce côté là que les attitudes sont les plus inspirantes.