0658121783 (whatsapp) aurelia@missbaba.fr

Juillet 2018 chez miss bABa a été un peu ébouriffant ….

Tout a commencé par ce Festival International de Musique, et ces fabuleux musiciens … Mes fils m’avaient offert trois beaux concerts, ceux dont on rêve sans oser s’y rendre, parce tout cela est un peu cher, et beaucoup de sous partent dans ma boite en ce moment. Evgeny Kissin (et son interprétation de Debussy, en aquarelle) , Martha Argerich (whaou), David Kadouch et le magnifique Edgar Moreau (je vais me remettre aux bustes, d’ailleurs, ce type était très inspirant), ont donc animé ma vie en début de mois. C’était d’autant plus sympa que les personnes qui sont venues à la maison partageaient le même intérêt. Ann, de Nouvelle Zélande, bénévole dans un musée d’instruments de musique (que vous pouvez jouer !! )(il est ici, regardez moi çà ! ). Ce musée m’a fait penser à son équivalent d’Angers, ici …. 

On a parlé tourisme de masse, engagement bénévole et limites avec le recrutement d’un salarié, valorisation du temps et des expertises données et … Moments magiques, ceux où la grâce s’installe et où tout le reste disparaît. Bref, le départ d’Ann fut difficile pour moi. Pianiste, aussi. Grande voyageuse, mère et grand mère. Parfois la vie vous envoie des êtres auxquels on s’attache, et la perspective de ne pas la revoir m’a coûté.

Une jeune coréenne, violoniste, pianiste aussi (en stage à l’ONU, dans le même champ que le mien) était là, pour voir un ami d’enfance jouer. Elle a inondé la maison de Chopin, Schubert etc.. Elle était là avec un couple d’origine chinoise, des créatifs. Et des seniors britanniques (toujours agréable de parler avec des britanniques, on a l’impression d’avoir Jane Austen à la maison)..  Sympa, vraiment …

Puis Féte Nat a arrêté tout ça. Du foot, encore du foot. Des explosions de joie, partout, à toute heure, en tous lieux. C’est marrant, toute cette joie sous toutes ces formes. Les humains sont bizarres, parfois. J’adore.

On entre à présent dans l’été.

Celui où on rêve de mer, de livres, d’art, de création sur tous les plans.

La mer est ce qui me manque le plus à Colmar, je vais me remettre à faire des bateaux un de ces jours !

Je vais noyer mon désespoir dans le vin (il y a des producteurs qui tiennent un stand en ville, je vais en faire mon QG de campagne) … dans les fruits (les bords du Rhin sont pleins de mûres délicieuses), dans les champignons dès que je réussirai à m’échapper un peu ….

Bref, l’été c’est cueillette. Et un peu céramique : demain je fais un four, et ça tombe bien, parce que j’ai plein de pièces en attente !

(La photo, c’est ma dernière bêtise : un QR code pour consulter ma carte en ligne, parce que manifestement les gens qui viennent par booking ne lisent ni annonces, ni courriers. J’ai de sacrés OVNIS qui se pointent pour trouver un IBIS Budget ; ils frôlent le burn out quand ils découvrent l’ampleur des dégâts :)). Alors j’ai imaginé un trucs sur lequel ils pourraient cliquer, pour trouver de bonnes petites adresses. Mais ils disent encore : « oh la la, il faut demander à mon mari » (nous v’là bien, quand ça commence ainsi, ça sent le sapin)(bref). Ils partiront en se plaignant qu’il n’y a pas la télévision, ni du fromage au petit déjeuner (véridique) (pfffff, les prochains je les vire).